22 juin 2017 ~ Commentaires fermés

numérique

CPE et numérique

Elément clé de la refondation de l’École (Loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole de la République de 2013), la diffusion des usages du numérique dans l’enseignement constitue un puissant levier de modernisation, d’innovation pédagogique et de démocratisation du système scolaire. L’École contribue au projet d’une société de l’information et de la communication pour tous en initiant, en partenariat avec les collectivités et différents acteurs, des actions pour généraliser les usages et développer les ressources numériques pour l’éducation. Elle forme les élèves à maîtriser ces outils numériques et prépare le futur citoyen à vivre dans une société dont l’environnement technologique évolue constamment. Le numérique représente l’avenir du système. C’est un enjeu majeur. Nous observons depuis quelques années, au plan international, que les usages des outils numériques dans l’éducation ont nettement progressé et qu’ils sont aujourd’hui utilisés dans pratiquement tous les pays La France fait le choix résolu de préparer elle aussi ses enfants aux défis économiques et sociétaux de demain en investissant de manière ambitieuse le champ du numérique éducatif.

Pourquoi METTRE EN ŒUVRE ET DÉVELOPPER LE NUMÉRIQUE ÉDUCATIF :

Il est au service de la réussite éducative via le renforcement de l’apprentissage des savoirs fondamentaux

Le numérique éducatif est adapté pour faire de la pédagogie différenciée qui est au cœur de la réforme du collège.

Le développement rapide des technologies numériques ouvre une grande opportunité pour faire évoluer le système éducatif et améliorer l’efficacité des apprentissages.

Il offre de nouvelles modalités d’évaluation des élèves, plus constructives et positives.

Il favorise l’interactivité, la collaboration et la créativité, et stimule l’engagement personnel de l’élève dans sa démarche d’apprentissage.

Il est un levier majeur pour réduire les inégalités scolaires, culturelles et sociales

Il permet aux enseignants d’adapter plus facilement leur enseignement à la diversité et aux besoins de chaque élève.

Il donne accès à chacun à des contenus éducatifs et culturels de qualité, dans le cadre de l’École ou à distance.

Il est facteur d’émancipation et pose les bases d’une citoyenneté numérique

Chaque élève doit être initié à l’utilisation des services et outils numériques et formé à la compréhension des concepts et processus de l’informatique : favoriser un usage personnel responsable des réseaux sociaux et des services numériques.

Il favorise l’implication des familles dans le parcours éducatif de leurs enfants

Le numérique éducatif améliore la relation entre l’École et les familles (environnement numérique de travail…).

Il facilite une politique d’inclusion des enfants en situation de handicap

Le numérique permet de mieux répondre aux besoins des élèves en situation de handicap par la prise en compte individualisée des besoins spécifiques et la différenciation des pratiques pédagogiques. Il facilite également pour les élèves et les enseignants l’accès à des ressources pédagogiques adaptées.

Il participe à la lutte contre l’échec scolaire et renforce les politiques locales de lutte contre le décrochage scolaire (prévention et remédiation)

Le numérique permet de mieux détecter les risques de décrochage et donner des outils de remédiation.

Le numérique dans la pratique professionnelle du CPE

Eduquer au numérique (avec le numérique)

 Référentiel de compétences des métiers du professorat et de l’éducation de 2013 :

9.Intégrer les éléments de la culture numérique nécessaires à l’exercice de son métier (ENT, Pronote, Molière, Word, Powerpoint, Boîte mail académique… Ordinateur, Tableau Blanc Interactif, Vidéoprojecteur…)

ENT : L’espace numérique de travail est une plate-forme d’échanges qui rassemble tous les membres d’une communauté éducative d’un établissement scolaire et leurs interlocuteurs au sein des académies et des collectivités. C’est le prolongement numérique de l’établissement, accessible 7 jours sur 7.

Pronote : Formidable outils de centralisation des données qui vient renforcer l’efficacité du travail du CPE : travail inter catégoriel (professeurs, chef d’établissement, parents…), accès aux informations personnelles des élèves, suivi pédagogique (bulletin, notes…) et éducatif (punitions, sanctions, assiduité…) individuel et collectif (possibilité de faire des statistiques à l’échelle d’une classe, d’un niveau ou de l’établissement).

*Dans ces deux cas, le CPE peut proposer au chef d’établissement d’impulser la systématisation du recours à ces logiciels par l’ensemble de la communauté éducative dans le but de favoriser la réussite de l’élève. Il peut ainsi intervenir lors des réunions de pré-rentrée afin de présenter ces dispositifs et renforcer son discours sur la nécessité de les utiliser régulièrement.

L’Education aux médias et à l’information

L’éducation aux réseaux sociaux

L’objectif d’une éducation aux médias et à l’information est de permettre aux élèves d’exercer leur citoyenneté dans une société de l’information et de la communication, former des « cyber citoyens » (e-citoyens) actifs, éclairés et responsables de demain.

Référentiel de compétences 2013 : Accompagner les élèves notamment dans leur formation à une citoyenneté participative

L’éducation aux médias et à l’information : c’est quoi ?

 Une pratique citoyenne des médias : une lecture critique et distanciée de leurs contenus et une initiation aux langages, aux formes médiatiques pour pouvoir s’informer suffisamment, s’exprimer librement et produire soi-même de l’information.

 Nouveau Socle commun de connaissances, de compétences et de culture – 2015

Domaine 1 : Langages pour penser et communiquer : langages informatiques (nouveauté)

 Communiquer avec les autres, se faire comprendre et comprendre les autres. Le développement d’une compétence de recherche, de sélection et d’interprétation de l’information, ainsi que d’évaluation des sources et des contenus.

Domaine 2 : Les méthodes et outils pour apprendre. Une compréhension des médias, des réseaux et des phénomènes informationnels dans toutes leurs dimensions : économique, sociétale, technique, éthique.

Domaine 5 : Les représentations du monde et l’activité humaine.

L’éducation aux médias et à l’information : comment ?

1 – L’enseignement moral et civique (EMC) (Entrée en pédagogie du CPE – Décret de 1989)

L’enseignement moral et civique doit développer le sens moral, l’esprit critique et permettre à chaque élève d’apprendre à adopter un comportement réfléchi. Il vise à développer chez l’élève une véritable aptitude au vivre ensemble. Les programmes d’EMC comportent des chapitres dédiés à l’éducation aux médias ainsi qu’aux réseaux sociaux et à l’usage d’Internet.

2 – Le parcours citoyen

L’éducation aux médias et à l’information est une composante du parcours citoyen qui se met en place à l’École à la rentrée 2015, parcours qui favorise la conscience citoyenne et la culture de l’engagement des élèves. Le parcours citoyen est ainsi construit autour de l’enseignement moral et civique, de l’éducation aux médias et à l’information, et de l’enseignement aux élèves du jugement, de l’argumentation et du débat dans les classes.

3 - L’éducation artistique et culture (EAC)

L’éducation aux médias, et notamment à la presse écrite, des jeunes est un enjeu démocratique, citoyen et éducatif majeur. La presse est en effet indispensable à la compréhension du monde et sa lecture contribue au développement de la citoyenneté chez les jeunes.

4 – Les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI)

Thème : Information, communication, citoyenneté

Exemple d’actions :

- Utilisation des serious game = jeu de simulation de la vie quotidienne (durée = environ 30 minutes) : les jeux recouvrent beaucoup de thématique : orientation, harcèlement, conduites à risques, citoyenneté, violence…. En collaboration du professeur documentaliste / CDI

- Projet de création d’un serious game (sur le harcèlement par exemple, avec possibilité de présenter le jeu au concours « NON AU HARCELEMENT » organisé par le Ministère de l’Education Nationale). En collaboration avec intervenant extérieur spécialisé

- Liaison Ecole/Collège : production d’un court métrage avec les témoignages des élèves de 6èmes. Projection aux élèves de CM2 de la zone de recrutement ; Objectif : dédramatiser l’arrivée au Collège, offrir un aperçu du fonctionnement aux CM2 afin de faciliter leur intégration.

- Projet éducatif autour de l’utilisation responsable du numérique : Collaboration du référent numérique de l’établissement, AED TICE

Le B2i : http://www.letudiant.fr/college/numerique-le-b2i-c-est-fini.html

Une évaluation tout au long de la scolarité : Désormais, l’obtention d’un brevet informatique ne serait plus obligatoire pour décrocher son DNB. « L’idée est de dissocier les deux et de pratiquer une évaluation tout au long de la scolarité, à chaque fin de cycle », détaille Pascale Montrol-Amouroux, qui travaille à la DNE, la direction du numérique du ministère de l’Éducation nationale, en charge du dossier. Comme pour les langues vivantes, cette évolution s’inscrit dans un cadre européen pour vous permettre de faire valoir vos compétences à l’étranger. Ce cadre répond au nom de Digcomp et est actuellement en cours de finalisation à la Commission européenne. Il précisera les grands domaines à maîtriser avec, à chaque fois, 8 niveaux d’aptitude progressive (A1, A2, A3…).

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ? Au collège, vous recevrez une attestation qui correspondra au niveau 3 puis au lycée au niveau 4 et ainsi de suite tout au long de votre scolarité. « Si l’élève est très bon, il pourra très bien prendre de l’avance et obtenir une attestation de niveau 4 dès le collège ».

Une plate-forme pour valider ses compétences : PIX

La mise en place sera progressive à partir de la rentrée 2016, avec une première attestation remise à la fin de l’année scolaire en troisième. Ce sont les professeurs qui mèneront votre évaluation comme pour les compétences du socle. En revanche, à partir de l’année scolaire 2017-2018, sera introduite une nouveauté. « Nous commençons à travailler sur un projet de validation des compétences automatique, un peu comme pour l’examen du TOEFL ».

Il faudra être un peu plus patient au lycée. Ce B2i nouvelle formule n’y arrivera qu’à partir de la rentrée 2017. « La mise en place sera progressive avec l’arrivée des premiers collégiens qui auront reçu l’attestation ». L’adaptation du référentiel est plus longue en raison du nombre de filières et de programmes scolaires différents.

L’approche du numérique est un concept transversal : toutes les occasions sont bonnes pour intégrer les techniques du numérique aux activités proposées aux élèves et ainsi leur faire acquérir des compétences.

Les Commentaires sont fermés.

Résidence Picardie |
parrainagebanquesfacile |
Myfreelife |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | France2017
| Pollux30
| Jessyange